Accueil
accueil inscription forum faq lexique

accès membre






ComparaTEL Easy

Nouveauté exclusive !

télécom mobile
Comparer les offres
Guides des opérateurs
Guide des mobiles
Logos et Sonneries
Forum mobile
internet
Comparatif ADSL
Guides des opérateurs
Forum internet
télécom fixe
Comparer les offres
Guides des opérateurs
Forum fixe
focus
Comparatif 118
Dossiers comparatel
Foire aux questions
Lexique
sondage
 Quel est votre FAI préfèré ?
 Free
 Neuf - Cegetel
 Numericable
 Alice
 Orange


Partenaire : ComparaTEL - test adsl - widget vélib - Astuces Windows
Buzz
Rachat de crédit - ACN - iPhone - Sony Ericsson - Auchan mobile - Cable - Bouygues tel - Kertel - Téléphone Nokia - Coriolis telecom - Téléphone Samsung - Sfr pro - Minitelnet - Forfait bloqué - Adsl - Orange
Remarques / Suggestions
Envoyer à un ami 
Nrj MobileTele2 Mobile
Neuf MobileOrange
Virgin mobileBreizh Mobile
Budget MobileBouygues Telecom
Universal Music MobileSFR
DébitelM6 mobile
Coriolis Telecom

Le large bande devient-il mature ?


Publié par : Bruno Salgues
05 Février 2002

Une des questions qui hantent le Milia 2002 qui se tient à Cannes du 5 au 8 février 2002 est résumée dans la phrase : le large bande devient-il mature ? La question n’est pas sans intérêt dans le développement des services et elle a fait l’objet d’une table ronde animée.

Emma Westecott, de l’Interactiv Institude (Suède) est partie du principe que le large bande ne peut être intéressant que par de bons contenus. Parmi les membres de l’assemblée présente qu’elle a questionnée en direct, 44% en dispose, ce qui semble peu. En effet, l’assemblée est constituée de professionnels du secteur. Les usages de ces technologies sont aussi intéressants à analyser. En Corée, 80% du contenu à haut débit est dans le triptyque sexe, sport, jeux. Notons ainsi qu’en Corée les jeux en ligne multi-joueurs disposent de plus de 2,5 millions d’abonnés et le nombre de joueurs simultanés dépasse à certaines heures 150.000 joueurs. Dans l’assemblée présente à Cannes, l’usage du haut débit pour le travail seul représente 19,2%, pour les jeux 3,6%, pour la messagerie 11,5% et pour les trois usages 61,3%.

Stephan Gillich, d’Intel, a développé une toute autre argumentation. Pour lui, les terminaux ont énormément progressé. L’avantage actuel de ces outils est dans la richesse du média. En revanche, cela n’a pas été le cas des réseaux. Ainsi, le haut débit est une réponse : celle de la frustration du retard du réseau face aux équipements actuels. Actuellement, le streaming est l’une des technologies les plus demandées car la qualité de la vidéo disponible devient importante. La contrepartie est une demande en bande passante. Selon lui, ce sont les applications vidéo qui deviennent prépondérantes et qui imposent le haut débit.

Selon Bill Goodland, de NTL, câblo-opérateur qui affiche 3 millions de clients en Grande-Bretagne et qui offre de la télévision interactive et des services haut débit, le décollage du haut débit est réel depuis quelques mois. Il utilise pour cela un indicateur avancé : sa hotline. « On s’en aperçoit que les questions posées à la hotline proviennent d’utilisateurs qui ont de moins en moins de connaissances techniques. » Il est clair selon lui que les clients attendent le haut débit. « Le moteur du décollage du haut débit, c’est l’accès et donc l’offre. » Il constate alors que si la demande est orientée par l’éducation et les jeux, le prix reste la variable la plus importante. Selon lui, le prix du DSL à 40 livres (65 euros) en Grande Bretagne est un frein au haut débit. Autant que le prix, il estime qu’il faut attacher de l’importance à la facturation qui est une variable culturelle. Le système de facturation doit être conforme aux habitudes des consommateurs qui différent selon les pays, les régions et les groupes de consommateurs.

Bruce Lawhorn, d’Exent Technologies, affirme au contraire que les consommateurs sont prêts à payer cher pour des jeux. Il attache lui encore plus d’importance aux variations culturelles. « Il n’y a pas d’application idéale, mais il n’y a pas non plus de contenu spécifique généralisé. Le contenu diffère selon les zones ; le mode de fonctionnement du marché du contenu est différent. » Face à ces difficultés, il propose un nouveau mode d’approche du consommateur. « Il faut leur offrir du gratuit avec une durée fixe ; s’ils sont accrochés, ils accepteront d’abord une transaction à bas prix qui permet ainsi d’avoir un premier rapport de transaction et de facturation. Si cette relation est en place, le client est réellement un client et il revient. Alors, certains augmenteront de façon importante la facture. » Il y a, ainsi, un avantage important à créer du dialogue avec le client. De plus, le dialogue est nécessaire du fait de la spécificité commerciale d’Internet. Si dans la vente traditionnelle dans les magasins la performance se mesure en euros par m² de linéaire, il n’en est rien pour Internet. La complexité naît avec Internet, la valeur du « m² de rayonnage » est différente selon les clients et c’est une raison supplémentaire pour entrer en relation avec lui.

Pour Christian Shock, de SES Multimedia, le contenu reste le point clé. Avant d’essayer de vendre du contenu par le haut débit, il faut attirer des fournisseurs de contenu. « Cela passera sûrement par des communautés de contenu. » Mais il faut aussi travailler sur des mêmes normes de façon à échanger du contenu. Les contenus seront partagés entre les systèmes, et donc le coût à l’utilisateur sera réduit. Autre point d’évolution, les diffuseurs traditionnels (de télévision) imposaient ce que vous regardiez ; maintenant vous disposez du contenu quand vous en avez besoin, ce qui demande plus de haut débit. De plus, on peut choisir le contenu et le moment où on veut y accéder. Le haut débit existe et les besoins en haut débit seront exponentiels selon Christian Shock.

A l'arrivée, en guise de conclusion (partagée unanimement), la disponibilité et le prix sont des freins qui retarderaient la maturité de haut débit. D’un autre côté, la course au contenu est lancée...










© 1997-2019 ComparaTEL - Tous droits réservés Contacter le webmaster
ComparaTEL Illimité | ADSL | Fax par email | Opérateur Téléphonique | Informatique